image19

Préface de Pierre Lavoie

Un livre consacré au plaisir dans le sport, moi, ça m’allume

  

Depuis des années, je fais de la notion de plaisir mon principal cheval de bataille. Elle est omniprésente dans tous les programmes et événements qu’organise le Grand défi Pierre Lavoie. Elle me suit dans mes conférences, dans les entretiens que j’ai avec des politiciens, des parents, des enseignants, des journalistes, mes pairs.


Même si les mentalités commencent à changer – et ce livre va, je l’espère, y contribuer –, je déplore que l’initiation des jeunes aux sports se fasse encore dans un contexte beaucoup trop compétitif, où le plaisir est exclu.


À l’image du modèle américain, on veut pousser nos jeunes à performer, à se spécialiser le plus vite possible. On impose des règles, un cadre, un chrono. Ce faisant, on crée un système d’exclusion où les seules personnes qui éprouvent réellement du plaisir à pratiquer un sport sont celles qui se retrouvent sur les trois marches du podium.


Ce point de vue peut sembler paradoxal venant d’une personne qui, comme moi, pratique des sports de haut niveau. Mais ce ne l’est pas, car je peux vous assurer que lorsque je m’entraîne pour une compétition, et durant la compétition elle-même, je dois y trouver du plaisir sinon je décroche. Je pense qu’il en va de même pour Pierre Beauregard.


Un enfant de huit, neuf ou dix ans ne peut faire ce genre d’introspection. C’est à nous, les adultes, de créer pour tous les enfants un environnement inclusif dans lequel ils se sentiront libres d’explorer leurs habiletés physiques sans contraintes, en s’amusant avec leurs amis. Du plaisir qu’ils éprouveront naîtra une habitude qui les suivra jusqu’à la fin de leurs jours. Tous les enfants devraient avoir cette chance.


Je partage la philosophie de Pierre Beauregard et je le remercie d’avoir écrit ce bouquin. C’est un livre à mi-chemin entre un guide pratique et un livre de croissance personnelle. L’auteur partage ses trucs d’entraînement (ou plus précisément, ses trucs de non-entraînement), mais aussi ses expériences de vie dans lesquelles on sent toute la passion qui l’anime. C’est un beau témoignage sur la façon d’aborder le sport différemment.


Je recommande ce livre à tous les parents, les enseignants en éducation physique, les entraîneurs, car il peut vous aider à aller chercher le meilleur de vos jeunes.


Je le recommande aussi à toute personne qui caresse un rêve, qu’il soit sportif ou non. Il peut vous donner le coup de pouce nécessaire pour passer à l’action.


Bref, Pierre Beauregard a écrit un livre motivant et divertissant que je recommande à tous – sauf peut-être aux vendeurs d’autos qui risquent de trouver son dernier conseil un peu moins motivant !


Bonne lecture et bons défis dans le plaisir !


Pierre Lavoie

Cofondateur du Grand défi Pierre Lavoie

Photo prise le 23 juillet 2018

Au lendemain du Ironman de Lake Placid. Pierre et moi avons participé à cet événement la veille. Pierre Lavoie son 34e et moi mon 9e. Cet événemnet était mon 45e défi de longue distance en 12 ans.



Retour à la page précédente